Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIV quand faut-il arrêter ?

2016 est pour moi l'année de la dernière chance pour bébé 2. J'ai fait une pause de 2 ans, bien salutaire, pour oublier la spirale des échecs (de véritables deuils) d'une grossesse qui ne vient pas. Avec Doudou nous avons décidé de remettre ça ce printemps.

A nouveau les prises de sang et des échos contrôle, avec la peur que les résultats ne démontrent encore une fois que l'espoir est mince, mais on essaye d'y croire.

Pourtant on y croyait, malgré les embuches :

  • J'ai oublié d'acheter mon traitement le jour J de stimulation
  • J'ai fait 3 pharmacies pour trouver le gonalf dispo
  • J'ai refait 2 pharmacies parce qu'il n'y en avait pas assez (certains praticiens ne savent pas lire une ordo!)
  • J'ai du embarquer mes seringues en déplacement et expliquer cela lors des contrôles en aéroport

Et j'avais les bonnes ondes de mes amies fiveuses ou non, le soutien plein d'amour de mes proches, et surtout un endomètre de compétition.

A la première écho : 5 follicules (ce n'est pas beaucoup mais finalement la norme pour 40 ans)

A la deuxième : ils sont toujours dans la course

A la troisième : ils ne sont plus que 3 mais mon endomètre est à 12mm et les dosages en phase

Le jour J de la ponction : 4 ovocytes matures prélevés et fécondables

Et aujourd'hui, le labo m'annonce : il n'y en a plus que 2 dans la course, mais ils n'évoluent pas régulièrement, je dois rappeler demain matin, mais il y a peu de chances.

Je suis effondrée. Peut-être que les hormones y sont aussi pour quelque chose. J'essaye de me blinder, je sais que les statistiques sont contre moi et que j'ai déjà la chance d'avoir ma fille. Faut-il me résoudre une bonne fois pour toute de ne pas avoir un 2e oisillon ?

Juste avant de démarrer la stimulation, je disais à Doudou " Dernière essai, j'en ai marre, c'est crevant et stressant" . Mais à chaque essai, on souhaite que notre volonté soit plus forte que Mère nature. Car seule, elle décide au final.

Alors... Est-ce que je veux aller au bout de cette FIV n°3 ? Tenter le transfert même pour un embryon qui aurait peu de chances de se développer selon les médecins si demain j'en ai encore au moins 1 dans la course ?

Un médecin à l'hôpital Cochin chargé des études sur les FIV, avait dit à Doudou : "après les 40 ans, faites l'amour à votre femme, vous avez autant de chances qu'une FIV et c'est plus agréable !" . Oui peut-être c'est ça la solution arrêter de croire que seule la FIV peut nous donner notre 2e enfant.

Blog mode grossesse 11/08/2017 10:18

Toujours et encore, je n’arrête pas de lire vos articles dans votre blog maman. Ce sujet de FIV m’intéresse. J’essayais le FIV pour avoir mon dernier bébé, mais j’ai échoué. Le problème c’est que notre organisme produit des hormones suivant chaque changement dans notre utérus. A la période d’ovulation, la température ne doit plus redescendre si l’on est enceinte. Alors, si on n’a même pas fécondé l’œuf naturellement, comment la température corporelle se stabilisera ? C’est un peu compliqué mais il faut voir les choses en face. Je vous avoue, faut suivre le rythme naturel. Moi j’ai eu quand même mon dernier bébé sans avoir suivi aucun traitement. Les bébés sont des cadeaux du ciel. Merci à vous et bonne courage à toutes les mamans