Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bientôt le retour au travail...le choix du mode de garde !

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSxm2HYe0usqRPCmsL__HTk9KIDa3aM0slHCT-GzXOcnIJBkizs

Oh la la on y est J-1 semaine avant la reprise du travail. Après près de 9 mois d'absence d'"inactivité" professionnelle ! Cette phrase devrait faire bondir toutes les mamounettes. Car les derniers mois de grossesse, le congé maternité + le congé parental ne sont pas des vacances ! Le changement de rythme a été un peu brutal pour moi. Moi, qui suis un vrai zébulon, la wonder-woman comme on me surnomme parfois qui a été au bord du burn-out il y a quelques années. Là, pas le choix, priorité à bébé, j'ai du m'adapter à ce petit être tant désiré. Une bonne thérapie en soi ! Mais voilà, il me faut retourner travailler. Alors j'ai mis à profit mon congé parental pour préparer mon retour. Certains de mes collègues, ont été très surpris de me voir revenir quelques jours au cabinet. Certains ne connaissaient pas ma date exacte de reprise, mais d'autres apprenant que je ne "profitais" pas de mon temps de liberté, m'ont regardé d'une drôle d'air ! Mais qu'est-ce que tu fais là ? Ben oui je suis une extra-terrestre qui anticipe en douceur son retour au monde du travail. Alors on a dit en douceur hein ?

  • un déjeuner sympathique avec quelques uns, 
  • des échanges, par téléphone et mail avec d'autres. 
  • une formation de 2 jours sur le thème du développement du charisme (rien à voir avec un cours de stratégie magistrale)
  • et quand même 2 entretiens avec le plus gros client de mon cabinet qui n'avait qu'un souhait que je démarre au plus vite (oui, bon en douceur on a dit !)

Mais au fait que fait comme métier votre hirondelle ? Allez un indice : c'est un métier principalement exercé par des hommes qui s'habillent tous pareils, avec un air hyper sérieux, qui aident leurs clients, voire sont corvéables à merci...Non je ne suis pas avocate, ni commissaire aux comptes...Mais chef de projet/consultante en informatique de gestion. Ok j'arrête là, je ne vous détaille pas le boulot qui demande à la fois beaucoup de patience, d'écoute, de leader machin chose, etc... Mais si un jour je devais l'expliquer avec de simples mots à ma fille : c'est un boulot où maman peut faire beaucoup d'horaires et finir tard (comme 100% des cadres je pense), souvent devant un ordinateur ou en réunion avec des clients pour les aider à comprendre comment ce dernier fonctionne. Et là, je réflechis 2 secondes et je me dis...Et si elle me regarde d'un air interrogateur : c'est quoi un ordinateur (tu ne sauras bien assez tôt ma puce), c'est quoi un client ? c'est quoi une réunion ? Hum, hum...On revoit sa copie : c'est maman qui "joue" avec d'autres personnes à construire un "nouveau jouet" et en expliquer les règles pour qu'ils "jouent" tout seuls !!! Là, j'imagine la réaction de mon oisillon : "euh t'es sûre que tu "joues", car ils ont l'air de mettre du temps à comprendre !" ... no comment !

 

Enfin voilà, il me faudra un jour expliquer à ma progéniture pourquoi je dois m'absenter...mais à la fois, je l'ai bien déjà conditionnée en la confiant par ci et par là aux mamies dévouées. En lui expliquant toujours pourquoi même si elle ne comprend pas tout, elle comprend l'intention.

Mais anticiper son retour au travail c'est également se préparer soi-même psychologiquement à ne plus être "scotchée" à son bébé (eh oui il y a un sevrage maman à prévoir, je vous le dis !). Se dire qu'on ne va plus voir ses "premières fois" systématiquement. 

Flashback de ces derniers mois avec un brin de nostalgie : découvrir ma voix, manger à la cuillère, éclater de rire la bouche pleine de compote ou mieux éternuer avec la bouche plein de compote sur la figure de maman, attraper mes doudous et transformer mon lit en ring pour un combat ultimate, balancer mes hochets par terre que maman et papa ramassent docilement, crier maman et papa au milieu de la queue pour les élections du 1er tour entre 2 chouinement car les parents indignent ont fait passer leur devoir civique avant mon repas du midi... Ah la la que d'émotions. Bien sûr, je vais partager d'autres choses avec mon oisillon, mais le we et vacances principalement...

Comme nombre de mes collègues féminins qui m'ont précédée, je vais être contente de reprendre le travail. Me retrouver dans un rôle différent : celui qui était le mien avant bébé. Déjà mes échanges verbaux vont à nouveau dépasser plus de 10 phrases type, même si bien sûr on a tendance tourner les conversation autour de ses enfants quand on est parent. Ah je me souviens...je trouvais d'un gonflant d'écouter ces mamans au sourire niais qui étalaient tous les détails de la couleur des selles de leur enfant !!!?. Bon promis, je ferai attention...

Sortir de mon rythme : nourrir bébé/changer bébé/promener bébé/jouer avec bébé... Attention, j'adore être avec ma fille aussi ! Mais bon voilà, je l'avoue, je suis très admirative de femmes au foyer et de celles qui ont décidé d'en faire leur métier. Car c'est du boulot à temps plein !!! 

Tiens en parlant d'assistante maternelle, bien sûr quand on va reprendre le travail, se pose la question du mode de garde. Mais oui, faut y penser...et même avant que bébé n'arrive !!! Selon les communes à partir du 3e ou 6 mois de grossesse pour l'inscription hypothétique en crèche. Et encore la 1ere année c'est quasi mission impossible ! Y'a des priorités et des listes d'attente...Bien sûr des passe-droits si vous connaissez quelqu'un à la mairie...Bon moi je n'ai jamais eu un boulot par copinage ce n'est pas pour une place en crèche que je le ferai. Bon bref, je vais faire comme 95% des françaises trouver une autre option...

Tout d'abord faire appel à la famille : une mamie à moins de 30mn de chez vous, ça aide. Mieux, faites déménager votre maman pour qu'elle se rapproche de chez vous !!! Evidemment, il faut que les mamies soient disponibles (à la retraire ou à temps partiel par exemple). Bon ça va un temps, carvotre enfant n'oubliez pas demande une énergie folle. Même si les mamans du 21e siècle ont plus de pêche que le siècle dernier...Y'a des limites...surtout quand bébé va décider du jour au lendemain à sa mobilité autonome (eh oui, bébé finit son évolution primaire vers 1 an : il marche !). 

Bref, je me vois donc contrainte de chercher une assistante maternelle agréé...Evidemment en région parisienne l'offre est moindre par rapport à la demande...Et les prix flambent aussi... Pas étonnant que certaines décident d'arrêter de travailler quand vous devez y mettre quelques fois plus d'1 smic net !!! 

Vous devez en rencontrer plusieurs pour savoir si vous avez le bon feeling. Vous allez lui confier la prunelle de vos yeux, lui déléguer quelque part un peu du rôle de maman...Aïe petit pincement au coeur...mais bon pas la choix. 

Alors, on m'a conseillé de faire les entretiens aux environs de la fin de mon congé maternité (donc bébé a à peine quelques mois d'existance), car vous saurez rapidement si vous avez un bébé facile ou pas et donc trouver la personne adéquate. Malheureusement, vous êtes à peine remise de votre accouchement, et bébé ne fait peut-être pas encore ses nuits, vous êtes crevées, et vous devez reprendre le travail la boule au ventre, etc... Pas facile de faire son choix rapidement de peur de se tromper. On voit partout le conseil de ne pas placer bébé en catastrophe...très marrant ce conseil, on fait ce qu'on peut hein ?

Dans mon cas personnel, ma fille a passé les 6 mois, et je suis bien au fait de ses habitudes et de son rythme. J'ai fait sagement mon inscription pour la crèche où on m'a répondu : "peu de chance pour cette année, vous verrez à la prochaine commission pour l'année prochaine, mais il peut y avoir des désistements déménagement/interruption de grossesse etc...". Ok le mois prochain on y est à ce fameux mois de commission "pas la peine de nous appeler on va vour prévenir par courrier....". J'imagine bien que certains parents doivent les harceler... Pas mon genre...Et puis je suis plutôt zen, car j'ai effectivement la chance que ma mère habite maintenant à qq km de chez nous (c'est le destin, elle a même déménagé car sa propriétaire récupérait son appart). Elle prendra le relais, le temps que l'on trouve un mode de garde qui nous convienne. 

C'est alors que ma zenitude, a été bousculé par un événement que j'ai moi-même provoqué... On va déménager pour une maison !!! Ah oui, je comprends mieux pourquoi des personnes "osent" abandonner leur place dans la liste d'attente des crèches... Ce sont des courageux, car hop, me voilà à nouveau à demander une place en crèche dans ma future ville et là rebelotte "ah mais les commissions sont clôturés, y'a plus de places pour cette année". Dommage !!!  Donc RE-inscription pour l'année prochaine...pas pour septembre de cette année évidemment mais pour l'année suivante...Aaaargh...

Je dois m'y faire, zhou allons-y pour la recherche d'une assistante maternelle, je demande la liste sur ma ville : euh...c'est sûr là, il n'y a que 5 personnes sur toute la commune ??? C'est pas possible !!! Evidemment elles sont toutes full...Car bien sûr, le jour où tu reçois la confirmation que ton bébé n'ira pas faire ses débuts de vie sociale dans le cercle très VIP du nid à microbes n°1, tu te jettes sur les pages jaunes et petites annonces dans la quête du Saint Graal d'une assistante maternelle agréée.

Entre temps, j'ai reçu la confirmation que je vais travailler à 50km de ma future maison. Hum, ça se complique...comment arriver à 18h pile pour récupérer mon oisillon ??? Quand on est cadre, comment fait-on ? Ben on met à contribution le papa pardi ! Et aussi la famille si on s'entend bien avec et si elle est proche et dispo.

Personnellement, on a rencontré 2 assistantes maternelles (bon déjà celles qui avaient de la place) avant de faire notre choix. La 1ere super pro, 15 ans d'expériences, habitant en maison avec jardin, sans animaux, qui a un agrément pour 3 voire 4 enfants. Hyper organisée (façon quasi militaire, avec 4 enfants tu m'étonnes!), mais très ouverte et souriante. Flexible et compréhensible sur les horaires du soir et qui prend le temps de la transition (2 semaines) pour habituer bébé. Elle organise plein d'activités, y compris avec la PMI et autres assistantes maternelles, des sorties etc... La 2e, moins d'expérience (juste 1 an), habitant en appartement avec 1 chat. Elle garde uniquement 1 enfant plus le sien. Elle a un mode de fonctionnement intuitif par rapport à son expérience de maman (elle a une fille aînée aussi). Elle prépare des plats maison (pas bio elle précise) le jour même, et fait participer l'enfant. Elle organise des activités et des sorties également. Spontanément elle a proposé de prendre ma fille quand elle chouinait, et lui a présenté des jouets. Par contre dispo uniquement tous les jours sauf le mercredi.

Les 2 nous ont fait une bonne impression, 2 styles différents. Pas besoin d'en rencontrer plus sauf si évidemment vous n'avez le courant qui passe. Au final, Doudou a préféré la 2e car même si elle semble moins expérimentée. Il l'a trouvé plus caline avec notre oisillon que la 1ere. Notre bébé est un bébé facile, et la 1ere est plutôt idéale quand on a un enfant qui besoin de limite (genre super Nanny). Ensuite autre avantage, moins d'expérience signifie un coût moins élevé. Bon même s'il faut compter un bon SMIC pour garder votre fille à temps plein y compris les charges patronales+ frais d'entretien et de nourriture. Ensuite vous avez un crédit d'impot sur ces derniers (faut que je me renseigne). Quand j'ai partagé cette information avec des amies de province, cela les fait bondir !!! C'est clair cela a un coût de faire garder son enfant par quelqu'un d'autre que soi et sa famille... Ensuite les prix sont énoorrrrmes tant il y a pénurie aussi. Reste également la solution de nounou "classique" non agréées, par bouche à oreille vous pouvez en trouver une de confiance, le coût est théoriquement moins élevé. 

Autre avantage de la 2e assistante maternelle, elle habite dans la même résidence que mon oncle et sa femme, qui ont spontanément proposé aussi de nous dépanner le soir si on avait un imprévu. Car outre le fait de réussir à trouver votre assistante maternelle sont emplacement géographique vous facilitera aussi la vie. 

Pas de bol, il y en avait une très bien dans notre rue, mais elle était déjà au complet (faut réserver à l'avance). Donc si vous devez comme dans mon cas, devoir chercher dans d'autres villes, vous avez aussi l'option d'à côté de votre travail. Moi, je ne suis pas le bon exemple, étant consultante, je vais là où est mon client. 

Dans l'équation très complexe de la situation qui est la notre. Du coup, on se partage avec Doudou l'horaire du "chercher bébé à 18h pétante chez la nounou" le soir. Et pour le mercredi, les mamies viennent à la rescousse. Quelle organisation ! C'est sport comme disent mes collègues qui m'ont précédées mais faisable. Une peu de discipline que diable ! Ce n'est que le temps que bébé aille ensuite à l'école...Donc 2 ans à tenir...Ah oui ? Et si oisillon n°2 pointait le bout de son bec entre temps !!! 

Même joueur joue encore !!! 

 

 

Hirondelle 14/05/2012 11:30

Au final, j'ai bien trouvé une assistante maternelle assez rapidement, mais il faut s'y prendre en avance : mai pour le mois de septembre (voire 1 an à l'avance !!!). La mienne est à 20mn de
voiture de la maison et ensuite, j'ai en "théorie" 30mn pour ensuite aller à mon boulot. L'organisation en effet cela se fait aussi avec le papa. Ce n'est pas l'idéal par rapport à nos horaires
mais bon à la fois, l'important c'est de trouver surtout une avec qui on a le feeling. Bah, faut bien se discipliner un peu si on veut voir bébé plus d'1h par jour !

Noni 09/05/2012 09:33

Quand je te lis, je me rapelle pourquoi la région parisienne et les grandes villes ne m'ont jamais attirées...
Alors oui, chez moi, il faut une voiture, la crèche est à 20 minutes de chez moi et mon travail a 1h de route, mais on a moins de mal a trouver quelqu'un...

Bon, pour moi, c'était particulier: vu mes horraires, il fallait une crèche avec de sacrés horaires, ce que j'ai trouvé: ouverture a 5h45 et fermeture à 21h30. Au moins, le papa posté et avec mes
horaires,ca colle; Et vu ces horraires justement, on a été "prioritaire" pour cette crèche, même si elle n'est pas du tout dans notre secteur.

PlumeQuiEnfante 27/04/2012 11:45

C'est clair que c'est sport faire garder son enfant en région parisienne.
Bises