Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fiv1bis : l'expérience du privé

Après l'échec de notre dernier essai FIV qui s'est soldé au final par une IAC ratée, nous avons pris l'initiative tenter le circuit du privé. 

Notre rendez-vous post-fiv à Cochin nous a ramené à la triste réalité statistique, avec mon âge, et mon insuffisance ovarienne précoce, l'échec est l'issue la plus probable. Cela nous a bien miné le moral. Surtout en nous annonçant qu'il fallait aussi s'attendre à un nouvel échec de réponse à la stimulation si nous souhaitions retenter l'aventure.

J'ai pris alors les devant en demandant un autre avis sur notre cas auprès d'un médecin qui travaille également à Cochin mais qui suit également des patientes dans le privé chez à la Clinique Cherest à Neuilly. Il m'a été chaudement recommandé par plusieurs pmettes qui ont eu de sa part un suivi personnalisé et au plus près de leur cycle. 

Son discours beaucoup moins alarmiste nous a mis en confiance, car si à l'hôpital vous avez tout sur place, c'est à vous et votre corps de vous adapter au planning de masse de FIV : on vous case des rendez-vous en fonction de leur disponibilités de différents médecins (pas toujours le même) et on vous programme les FIV à la chaîne.

Dans le privée, ce qui change d'abord c'est le prix bien sûr : on avance les frais et si on a de l'épargne et une bonne mutuelle ça peut le faire. La consultation c'est 100euros, si vous faites une écho et une prise de sang il n'y a pas de contrainte de labo ou de centre de radiologie par contre vous devez aussi payer et avancer les frais. Quand on est habitué à aller à l'hôpital sans sortir une seule fois sa CB ou son chéquier ça fait drôle...ou plutôt mal !

Mais tous les jours, j'ai un appel de la secrétaire de notre médecin qui vous indique ce que vous avez à faire, c'est rassurant et surtout vous pouvez aussi la rappeler sans que l'appel sonne dans le vide pendant des dizaines de minutes si vous avez un doute ou une question. Nec plus ultra, j'ai aussi le n° de portable du doc si je n'arrive pas à joindre la secrétaire ! 

J'ai donc commencé une stimulation avec du Gonal 300 à J2, la révolution par rapport au traitement précédent : un stylo pré-rempli hyperfacile à manipuler et tout est fourni avec y compris les aiguilles. Les fofos ont poussés assez rapidement, et 5 matures ont été décompté à la première écho. C'est encourageant. J'ai le feu vert pour continuer. 

Nous sommes aujourd'hui à J9, les 5 follicules sont toujours dans la course, et ce soir c'est le go pour déclencher demain soir avec l'ovitrelle, et on programme la ponction samedi matin ! 

On est trop contents avec Doudou, au moins j'ai bien répondu au traitement, une ponction est envisageable c'est mieux que notre FIV précédente. 

Signe du destin : la ponction va tomber le jour de mes 39 ans ! Beau cadeau, un bel espoir !