Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Flashback sur les examens du parcours PMA

Flashback sur tout ce long parcours avant de voir gazouiller mon oisillon, car je pense très fort aux copinautes qui sont toujours en attente de leur mini-nous tant désiré !

Voici donc aussi un article pour celles qui s'interrogent sur tout ce qui les attend une fois le diagnostic posé. Car qu'est-ce qui nous conduit malheureusement au parcours PMA devenu presque banal pour nous les trentenaires ? Déjà l'attente, et la déception dès que nos règles débarquent car nous nous mettons à espérer à chaque retard de quelques jours.Nous sommes à l'affut du moindre symptôme un peu différent des autres cycles, pour réaliser que ben non c'est du à une gastro ou autre virus déplaisant qui traine ! Pfff on rêve d'avoir tous ces maux de grossesses que nos copines enceintes nous décrivent comme "hoooooribles"... On devient maso, on fait l'amour en fonction de notre courbe de température et Doudou se demande s'il a un autre sex appeal que d'être un futur procréateur ! Ah ça oui la vie sous la couette en prend un sacré coup ! 

Bref, soyons plus pragmatique qu'est-ce qu'il ne fonctionne pas au bout de quelques mois d'essai. On s'interroge. Personnellement j'ai annoncé à ma gynéco que je souhaitais avoir des enfants et donc faire (ENFIN!) des infidélités à ma pilule. Elle m'annonce avec le sourire qu'il faudra être patiente (ah si je savais à l'époque ce qui mattendrait...), et que si on contrôle la contraception, on ne maîtrise pas encore la procréation. Et voilà qu'elle me demande mon âge : 34 ans à l'époque, heu non 35 dans quelques mois. Donc voilà, d'expériences elle m'informe que c'est plus difficile (bon ça je le savais), mais que je suis en bonne santé (pas fumeuse, sportive etc...) cela devrait bien se passer. On fait 6 mois d'essai et ensuite on revient la voir. Hop je suis sous acide folique...

Mars 2010, 6 mois ont passé et toujours pas de bébé en vue. On va faire quelques examens de contrôle puor moi : échographie des ovaires et bilan hormonal. Pour Doudou (qui était présent), elle lui prescrit un spermogramme. Ous attendons les résultats et là coup de massue, de mon coté tout à l'air ok et pour Doudou le verdict tombe : tératospermie plus de 90% d'atypiques avec un problème sur l'acrosome (sans vous faire un dessin, les petits spermatoïdes n'ont pas le mon casque pour aller toquer à la porte de Madame ovule !). Mais bonne nouvelle, il y a plusieurs centainres de millions de candidats. Rebelotte pour Doudou qui doit refaire le spermo dans 3 mois pour confirmer le diagnostic...

Juillet 2010, et voilà pas de surprise, c'est confirmé. Doudou reste optimiste, il existe des solutions, et au rendez-vous suivant, notre gynéco nous dit, on ne perd pas de temps, elle nous faire un courrier et nous renvoie vers les centres PMA pour nous aider. Son évaluation ?  On serait bon pour une IAC selon elle. 

Août 2010, je contacte les différents centres (cf mon article sur le sujet), et on a notre 1er rendez-vous chez Saint Vincent de Paul début octobre. Boum on est reparti pour refaire des examens encore : Bilan hormonal bis, spermogramme bis mais avec test de survie, échographie bis ! Et on ajoute à tout ça, le fameux test AMH (qui est un indicateur de notre réserve ovarienne) et l'hystérosalpingographie (imagerie qui sert de contrôle technique notamment pour vérifier si nos trompes sont ok). Et hop, on se retrouve dans 2 mois...

Novembre 2010, après rendez-vous avec le biologiste, le spermo s'est à peine amélioré mais n'est pas si catastrophique car il y a plétore de candidats, mes trompes sont nickels (ouf, parce que j'ai vraiment douillé !!! Merci le doliprane et le spasfon !). Par contre, le test AMH montre un taux tout petit 0,7 !!! Ho, ho, je suis en insuffisance ovarienne précoce !!! Et l'écho montre de tout petits follicules et à peine 2 ou 3 de chaque côté !!! Ouiiiiin grosse grosse déception... 

Décembre 2010, Dr FIV, nous confirme on aura droit à une FIV et il faut faire vite ! Derniers examens à faire : test génétique pour tenter d'expliquer mon insuffisance (caryotype et X fragile)), et une hystéroscopie (une petite sonde caméra pour vérifier que l'accès aux ovaires se fera sans problème). Bon ça va aussi de ce côté là. Elle nous donne tout un dossier administratif pour la consultation entrante qu'il faudra remettre au prochain rendez-vous.

Parallèlement, on a assisté à la réunion d'information de l'hôpital Saint Vincent de Paul et également pris rendez-vous pour la consultation entrante qui sera le point de départ du protocole. Bon au moins je passerai de bonnes vacances de Noël sans stress, on est lancé.

Janvier 2011, je téléphone pour confirmer l'arrivée de mes règles et je téléphone pour valider la date de ma consultation entrante (eh oui, ils peuvent ne pas avoir de places...!). C'est bon ! Yes on y est ! Prévision de la 1ere ponction début février !!!

 

Voici donc le bilan récapitulatif de mon parcours :

6 mois d'essai avec arrêt de la pilule

+6 mois d'examens préalable avec notre gynéco (2 spermogrammes + bilan hormonal des 2 côtés + écho des ovaires)

+2 mois pour obtenir le 1er rendez-vous dans un centre PMA

+2 mois examens complémentaires (1 spermogramme + bilan hormonal des 2 côtés + écho des ovaires + hystérosalpingographie +  test AMH) avec en plus 1 rendez-vous avec le biologiste et 1 autre avec Dr FIV

+1 mois pour faire les tests génétiques + hystéroscopie, 2e rendez-vous avec Dr FIV

+1 mois pour préparer le dossier FIV et rendez-vous de la consultation entrante

J'ai eu clairement de la chance que tout s'enchaîne parfaitement, pas de temps perdu, et du personnel médical disponible et à l'écoute. Il convient de toujours avoir 1 coup d'avance pour la prise de rendez-vous pour qu'il n'y ait pas de rallonger de l'attente. 1 an et demi c'est le temps minimum je pense pour une FIV. Pour les IAC cela peut prendre moins de temps dans le sens que le protocole est moins lourd. Le plus long c'est donc le diagnostic... 

Je dédicace cet article à toutes les pmettes en attente de leur mini-nous ! Gros bisous !!!

 

Hirondelle 10/07/2012 22:17

Bonjour Mafalda,
Pas facile de concilier boulot + parcours Fiv. C'est assez obsessionnel et beaucoup de stress. On a l'impression de se préparer à un concours. Donc c'est usant je ne peux pas le cacher. Comme les
grands sportifs, cela demande une préparation. Nous avons fait le choix de la transparence vis à vis de notre famille, nos amis proches, nos chefs et certains de nos collègues. Et nous avons eu
leur écoute et leur soutien moral. Ce n'est pas évident à faire comme coming out mais à la fois, je prefere que les personne soient prévenues pour avoir leur compréhension plutôt que des réflexions
gênantes voire maladroites. Pendant le traitement oui on peut prendre du poids mais ce n'est pas le cas de tout le monde et pour l'irritabilité ben ça porte sur les nerfs de subir le protocole mais
également tout le stress qui l'entoure. Mon conseil : ne pas lutter mais accepter cette parenthèse de vie. Tant pis pour la performance au travail, cela attendra. Comme me l'a dit ma belle-mère :
combien de fois cela va t'arriver d'être enceinte dans ta vie ? J'espère au moins une fois pour toi ;) bon courage pour ta Fiv. Bises

Mafalda 05/07/2012 21:06

Bonjour hirondelle
J'ai ma première consultation à cochin le 12 juillet.
Je dois avouer que j'ai beaucoup de craintes quant aux poids que l'on peut prendre avec les stimulations ainsi que sur les impacts comportementaux qui peuvent en découler (stress irritabilité
nervosité). Je sais que le plus important est d'avoir un bébé et que l'organisation est nécessaire mais mon travail occupe une place important tout comme mon apparence (j'ai eu de gros pbs de poids
petite).
Quels ont été les conséquences pour toi sur le plan physique et psychologique? Bises

PlumeQuiEnfante 02/04/2012 17:12

C'est vrai que tout s'est bien enchaîné et heureusement tout s'est bien terminé :-D
J'espère que tout s'enchaînera aussi bien pour BB2 ;-)
Cet article me donne l'idée de faire un bilan de tous les examens passés depuis le début. C'est juste vertigineux...
Mais je ne le ferais qu'en fin 2012 quelque soit la finalité de tout ce parcours.
Bisous