Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mi-temps thérapeutique : comment ça marche ?

Maman hirondelle est à nouveau arrêtée...Après avoir énooooormément donné au travail ces dernières semaines, je dois constater que mon rapport au travail est encore à revoir. Il y a un proverbe bouddhiste qui dit "Tant qu'on a pas appris la leçon, on recommencera les mêmes erreurs". C'est totalement applicable à ma situation. 

Je suis arrêtée cette fois pour 10 jours... La cause : grippe + épuisement burn-out. Je me suis fais remontée les bretelles par mon médecin traitant qui m'a dit "vous auriez du vous arrêter avant... 39° de fievre depuis 3 jours c'est pas sérieux!". Hum, il a raison le bougre, comment n'ai-je pas vu que je grillais la limite ? Ma gorge était en feu, mon corps au ralenti, mes oreilles bourdonnaient... Quand on est jeune maman et qu'on veut bien faire, on ne s'écoute pas ou plus devrais-je dire. Alors cela me renvoie à il y a 1 an...où j'étais revenue travailler avec pleins de bonnes résolutions après mon burn-out, ma dépression, ma révolution...

J'étais revenue travailler après près de 5 mois d'arrêt complet de travail mais à mi-temps thérapeutique. Pour ceux et celles qui souhaitent savoir comment cela fonctionne voici la démarche.

Après un arrêt de travail prolongé, et afin de favoriser une reprise du travail en douceur, il est possible de reprendre à mi-temps (ou quelques jours par semaine). Pour cela, il faut suivre les étapes suivantes :

  • votre médecin traitant vous fait un arrêt avec reprise à mi-temps, avec une lettre à l'attention du médecin du travail
  • vous envoyez les exemplaires à votre centre de sécu et à votre employeur (NB : faites des copies)
  • vous prevenez votre employeur de votre prochaine reprise et qu'il sera sans doute à mi-temps
  • vous contactez votre médecin du travail et prendez rendez-vous pour établir/valider avec lui le rythme de reprise
  • le médecin du travail indique sur le formulaire d'aptitude ses préconisations de temps de travail
  • l'employeur peut accepter ou refuser

Option 1 : l'employeur refuse net car il ne peut pas organiser son service avec un mi-temps, et vous poursuivez alors votre arrêt jusqu'à votre complet rétablissement selon l'avis de votre médecin traitant.

Option 2 : l'employer accepte les conditions et vous reprenez votre poste

Option 3 l'employeur refuse le rythme et en propose un autre, le médecin du travail valide avec plus ou moins de réserve (cela a été mon cas, il voulait 5 demi-journées pour moi, et au final, mon employeur a préféré 3 journées complètes avec une interruption le mercredi)

L'objectif est théoriquement que tout le monde soit gagnant : 

1/ vous reprenez le travail en douceur et en bonne forme

2/ l'employeur retrouve son employé et évite des arrêts de travail en pointillé

A noter, que durant votre mi-temps thérapeutique votre employeur n'est pas obligé de maintenir votre salaire s'il le faisait selon votre convention quand vous êtes en arrêt "complet". Vous avez donc potentiellement une perte de revenu. 

Cela fait 1 an que j'ai donc fait l'expérience du mi-temps thérapeutique, pendant 5 mois... La reprise à temps plein s'est bien passé car j'avais des employeurs à l'écoute et compréhensifs. 

On entend beaucoup dans les actualités ce phénomène grandissant touchant de plus en plus de personnes. C'est notre rapport au travail qu'il faut revoir et non aux chefs de revoir leur mode de fonctionnement. 

Tant qu'on dit, qu'on fait l'impossible pour atteindre des objectifs déraisonnables, on se met soit même dans une position inconfortable. Et si le secret serait de dire "non cela ne va pas être possible", ou encore "ce sera fait mais avec 2 jours de plus" et enfin "tu ne peux un travail de qualité en si peu de temps"... Apprendre à dire non c'est se respecter soi-même.