Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pic-Pic ... comment viser juste !

http://3.bp.blogspot.com/_97NWiR2dqYY/S-Hc9-kU_kI/AAAAAAAADGA/pC06RrtxWqg/s400/stimulation1.png

 

Phase 1 : apprendre à piquer

Je recommande si vous en avez la possibilité, de suivre des cours de piqures auprès d’une infirmière, si vous n’avez pas trop d’appréhension des aiguilles, car ce n’est pas si compliqué. Avantages :  on ne dépend pas de l’infirmière pendant la phase de stimulation. On choisit l’horaire et on n’est pas stressée à l’attendre.  Cadeau bonux, vous pouvez demander à votre chéri de participer à cette phase, il pourra ainsi vous soutenir et se sentir moins étranger au parcours PMA.

A SVP, ils organisaient des cours tous les jeudi matin où il était conseillé de s’inscrire avant de commencer le traitement. NB :  il semble qu’avec le déménagement vers les nouveaux batiments de Cochin prévu pour mars 2012, ce soit suspendu.

L'infirmière était trop géniale, hyper gentille et patiente. Encore une fois rien à redire. J’étais bluffée par leur ponctualité.  Elle est venue vous chercher avec les seringues, les flacons, les aiguilles etc...Rien à apporter.

Il y avait 2 couples et moi...J'avais le même protocole que l'un des couples, mais eux avaient déjà leur planning détaillé avec les dosages du traitement à prendre. Cela m'a permis de voir ce qui allait m'attendre. C'est super précis, on ne se pose pas trop de questions du coup ! Enfin, si des questions l'hirondelle en a posées des tas. Bien sûr   Entre 2 manip, je prenais des notes en même temps (pas facile, je n'avais pas fait ça depuis le lycée moi !)  pour mon chéri et ensuite pour pouvoir bien lui expliquer.

Effectivement, une fois qu'on a compris qu'il fallait bien savoir lire les niveaux sur la seringue, en vider l'air quand il y a une bulle ou encore enlever l'aiguille quand il y a trop de pression, ça va mieux !    Je parle comme une pro !!!

Moi je suis "punie" je n'ai pas de super stylos magiques, j'ai l'attirail du parfait chimiste pour préparer mon traitement.

Petit appel de mon protocole : Du décap tous les jours, puis décap+ménopur et ensuite décap+ménopur+fostimon.

1/ Décap, il y 1 dosage à diviser par 2

2/ ménopur c'est 3 doses avec 1 flacon de liquide pour mélanger.

Pour ces 2 traitements, je dois donc avoir pour chacun 1 seringue et 2 aiguilles (une pour mélanger et une pour faire l'injection).

3/Fostimon, dans la boîte il y a déjà la seringue et les aiguilles par dose, mais je dois uniquement utiliser à chaque fois 1 seringue avec les aiguilles et prendre les 3 doses...

Héhé   Vous avez tout suivi ??? C'est sûr par écrit, ce n'est pas facile à décrire. Mais bon au final, j'y suis arrivée !

Elle nous a dit, que c'était bien d'avoir suivi les cours, car comme il faut absolument faire les pic-pic à heure fixe le soir sur une plage horaire de 17h à 21h, c'est mieux de ne pas dépendre d'une infirmière (surtout si on prévoit des vacances ou un we... (eh oui, on a le droit d'avoir une vie quand on fait une FIV ! ).

ATTENTION : il faut choisir un horaire fixe dans la plage horaire de 17h à 21h et s'y tenir. Bien sûr on n'est pas à 15min près pour les injections.

Le cours a duré 1h30 environ. Il contient donc la manipulation des produits, on nous rappelle le matériel à injection à ne pas oublier d'acheter (ce dernier n'est pas remboursé par la SS!) à savoir : des grosses aiguilles pour mélanger et des petites pour les injecter.

On apprend à piquer et injecter sur une poche en silicone pour celles qui se poserait la question !

On nous dit également où piquer, plusieurs possibilités car il faut éviter de piquer au même endroit tous les jours :

1/ sur le ventre sur les côtés et pas trop proche du nombril (soit à gauche soit à droite),

2/ sur le haut des cuisses

3/ sur l'épaule (là où on fait généralement les vaccins mais là, il faut le faire par quelqu'un d'autre)

On retrouve dans les protocoles généralement les mêmes produits : Décap, ménopur, fostimon ou gonal ou puregon et enfin ovitrelle pour le déclenchement.

Par contre selon les protocoles ce ne sont pas les mêmes dosages. Cela dépend bien sûr des raisons qui nous ont conduites à une FIV et généralement on change de protocole à chaque FIV.

Pour finir, l'infirmière nous a donné une petite astuce et non des moindre pour éviter que la prochaine FIV ne soit trop loin dans le temps. C'est de prendre le rv post-FIV avec Dr FIV le jour de la consultation entrante à l'avance. En effet, si nous n'avons pas notre beau + on a donc déjà notre rv pour pouvoir débriefer avec lui les raisons de l'échec et préparer la prochaine date d'essai. Les délais peuvent être long pour un nouveau rv , jusqu'à 3 mois d'attente voire plus.  Autant ne pas perdre de temps. Bon et si dans le cas contraire on est enceinte, on fait avec SVP une écho de contrôle quelques semaines après. Et on les tient au courant de l'évolution de notre grossesse.

Phase 2 : en live et sans filet

Maintenant voici comment cela s’est passé le 1er jour de piqures en solo. En fait, pas tout à fait, doudou était là aussi, très impatient d'apprendre...   Trop peut-être car, il était super énervant de poser plein de questions pendant que je lui expliquais du coup, on a grillé un dose de décapeptyl.  

Alors on recommence doucement...et on y arrive  Sauf que ça s'est fini limite en larmes et cris car parce que j'avais oublié de laisser mon aiguille plantée 10 secondes avant de la retirer. Du coup quelques gouttes sont ressorties de mon bidou côté droit ! Eh oui mon chéri, m'a perturbé. J'aurai du prendre le temps de relire mes notes. Heureusement ce n'est pas trop grave mais il ne faut surtout pas se planter avec les produits de stim'.

Donc un bon conseil, faite une répétition générale, bien avant l'horaire fixée pour les  Au bout du compte on a donc fini vers 19h45...et on avait commencé à 19h15. L'infirmière ne s'est pas trompée, il faut bien compter 1/2h pour le premier essai. 

Les fois d'après, mon chéri était rodé, mais non sans heurts et   ...cet épisode lui a bien fait comprendre, que jusqu'à présent c'est surtout moi qui supportait toute la pression et qu'il allait en voir de toutes les couleurs...  Non, je plaisante, c'est vrai que je n'étais pas super sympa de lui hurler dessus alors qu'il voulait bien faire...  Donc ne faites pas comme moi, soyez super zen  et prenez bien votre temps ! Finalement on s’est réparti les tâches, il préparait et je piquais. Avec le recul, il m'a confié que cette période était la plus stressante pour lui.

 

Petite anecdote amusante :

Mon chéri me demande : euh quand on sera à 3 piqures par jour, on doit le faire au même endroit?

Moi : oui, par exemple ventre côté gauche un jour les 3 piqures et le lendemain du côté droit !

Lui : mais comment on fait pour savoir où piquer au même endroit...  un fait une croix ?!

Qu'il est mignon !!! Meuh non, on vise autour de la même zone !!!

 

PlumeQuiEnfante 27/12/2011 17:05

Ah ben 10 sec dans le bide avant d'enlever : c'est noté !
J'apprends toujours quelque chose avec toi ;-)
JE commence avec décap puis puregon et j'imagine que le ménopur interviendra plus tard après l'écho de contrôle.