Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Epreuve d'immunité...la 1ere gastro de bébé !

Non on n'est pas dans un revival d'un épisode de Kho-Lanta, non on n'est pas en train de jouer pour gagner 100.000 euros, pas d'équipe jaune contre équipe rouge. Seulement "nous" contre les microbes" !

L’hirondelle avait un peu délaissé sa plume, car elle en a perdu par mal depuis la rentrée. Pour être plus précise, après l’excitation du déménagement et de la rentrée de ma puce en crèche, est venu la sympathique phase pour la petite famille sur les mois de :

  • Septembre :  sinusite (maman-oiseau), rhume+gastro (doudou), rhume+gastro (oisillon),
  • Octobre : rhume+lumbago (maman-oiseau), re-rhume (Doudou)

Eh oui, on est solidaire dans la famille qu’on se le dise. Notons que je suis passée au travers de la gastro familiale, qui nous a été gracieusement offert par la petite cousine de ma puce qui a contaminé d’abord la mère, puis le père puis son frère (comprenez donc Doudou) qui l’a ensuite filé à sa fille). Bon vous suivez ? Le patient zéro sur l’épidémie de gastro était donc la petite cousine (qui certainement l’a chopé à sa crèche. Et comme les cousines sont aussi solidaires mon poussin l’a donc refilé à tous ses copains de crèche et aux puéricultrices ! Vive la vie en communauté !

Enfin bon voilà, c’était sa 1ere gastro, je suis quand même assez vernie, car elle l’a eu en cadeau pour ses 11 mois et n’a pas eu la bonne idée de l’avoir pour son anniversaire ! Petit focus sur cette période pas très glop, où mon oisillon était stone, ne voulait rien manger et vomissait tous ces repas (enfin ce qu’elle voulait bien manger). Et arrêt sur image sur le vomi-geyser qui n’était rien en face du caca-explosif ou encore le reflux-en haute marée, qui a joyeusement décoré ma cuisine immaculée en œuvre d’art artistique orange sa chaise haute, les meubles, le sol, les murs, la table et… le radiateur électrique !!! Doudou a du le démonter pour nettoyer entièrement la grille et l’intérieur. Et je vous passe le détail de l’odeur qui a persisté pendant plusieurs jours malgré la panoplie de nettoyant qui ferait pâlir l’équipe de « C’est du Propre ». Allez ce n’est rien ça, par rapport à l’inquiétude permanent de tout jeune parent démuni face à ce petit être dépendant qui souffre. Alors on se dit mais quand est-ce que ça va aller mieux ? Combien de temps ça dure ?

Par ailleurs, cet état anxiogène a bien été transmise par l’équipe de la crèche qui vous appelle tous les 2h pour vous dire que votre bébé a de la température, qu’elle ne mange pas, qu’elle perd du poids !!!Mayday, Mayday,alerte générale, il faut

1/récupérer le bébé,

2/appeler en urgence le pédiatre 

3/prévenir ses collègues et ses chefs qu’on va les planter sans once de culpabilité.

On vit au jour le jour, on espère, on prie que demain sera un jour meilleur pour la prunelle de nos yeux. On s’organise car bébé est mis en quarantaine de la crèche le temps que la fièvre baisse. Bon pour cet épisode, le papa avait la bonne idée d’être aussi en arrêt maladie (ben oui c’est lui quand même qui l’a refilé cette satanée gastro), donc il a pu gérer cette semaine là. Mais comme l’état de bébé ne s’améliorait pas au bout d’une semaine il a bien fallu aller rendre visite au pédiatre qui était lui plutôt rassurant (ben voyons), « c’est sa 1ere gastro, elle en verra d’autres, si elle perd du poids encore, faudra aller peut-être aux urgences pour l’alimenter ! »…Rassurant je vous dis ! L’histoire se finit bien, bébé a récupéré sa perte de poids (presque 600g quand même ! Déjà qu’elle a un poids plume pour son âge). L’appétit est revenu trèèèèès progressivement, donc faut être patient quoi ! Presque 2 semaines ponctués de rebondissements on se serait cru dans une série américaine type Dr House: elle a de la fièvre et elle vomit mais pas de selles molles, elle ne mange pas (c’est normal la pauvre traumatisée par son épisode vomi-geyser qu’elle n’a pas envie de le revivre), alors il faut absolument l’hydrater donc comme elle ne boit pas donc on essaye de lui filer un médicament sous forme de poudre qu’il faut mélanger avec… de l’eau !!!. Autant dire qu’elle détestait tellement son médicament qu’au final ben j’ai laissé tomber et je lui filais directement de l’eau par tous les stratagèmes : pipette, biberon, verre, éclaboussure (ouais j’ai osé car elle ouvre instinctivement la bouche !). Bref, bien sûr l'histoire se finit bien ce n'était QU'UNE GASTRO que diable ! Pourquoi en faire tout un plat ! Je sais, je sais, mais c'est toujours impressionnant la 1ere fois. Je ne pensais pas qu'on pouvait être aussi inquiet quand son bébé est malade. On se sent tellement impuissants, on ne pense qu'à ça ... Excellente thérapie pour le lâcher prise me direz-vous. Et pourtant, on se pose la question mais qu'est-ce qu'on a fait ou pas fait (mince j'ai oublié de me laver les mains ? le biberon n'était pas propre ? j'aurai du lui donner des petits pots maison ? j'aurai du être là ? Pourquoi est-ce que j'ai repris le travail ? etc... Oui on en arrive à culpabiliser ou chercher un coupable... Mais non c'est comme ça, bébé doit faire son immunité et ce n'est que le commencement. To be continued !

 

clo 20/12/2012 21:28

Pareil, ce même vécu pour mon fils à 8 mois, qui pour ses 2 ans vient de remettre le couvert... La nuit on dort tranquillement quand tout d'un coup, la gatro est déclarée!! on ne dort pas, on est
rincé, mais au bout d'une semaine on en vient à bout!